Page d'archive 6

1921 : monument 14/18

Monument, mémorial des soldats Blainvillais tombés

au combat lors de la première guerre mondiale 

1921  :

Achèvement et inauguration du monument aux morts de 1914/1918. Le 30 octobre 1921. Par monsieur Chauvière, architecte sculpteur.

                                                                                                                                                                   

Xavier BURES

Sources : Archives départementales du Calvados

1877: Ecole

Ecole de Blainville-sur-Orne 

ss.jpg

Entre 1877 et 1879 fut vendue l’ancienne maison d’école dont la couverture était en ardoises d’Angers. Celle-ci comprenait un légumier, des arbres fruitiers. Elle fut achetée par monsieur Alfred Chauvin  pour 2010 francs auprès de monsieur Gustave Marion, alors maire de la commune. Les murs étaient en moellons recouvert de mortier de chaux, ils comprenaient des pierres d’angles, des jambages et des corniches, ainsi que 6 foyers de cheminées. L’escalier était en sapin ou en orme. 

En février 1904 fut posée une pompe pour l’eau potable au lieu plus communément appelé «  la maison  d’école ».

                                                                                                                      

Xavier BURES

Sources : Archives départementales du Calvados

1905 : Secours aux Blainvillais

Secours aux indigents Blainvillais 

oo.jpg 

En 1905, monsieur le maire exprima qu’il y avait  lieu de dresser la liste des indigents à secourir dans la commune. Ainsi informa-t-il les membres du conseil municipal que  La fréquentation de l’école laissait beaucoup à désirer, que s’étaient surtout les enfants des familles secourus qui y mangaient souvent et qu’il y aurait lieu de distribuer à l’école les secours à donner aux ouvriers pauvres chargés de famille ;  par ce moyen la commission serait assurée, que ces secours soient bien employés aux fins de leur destination. Le conseil décida que les enfants d’ouvriers indigents, inscrits au registre d’appel de l’école de Blainville seraient nourris tous les jours de classe  à l’école et de la manière suivante : chaque jour à midi : soupe, pain à discrétion, viande ou légumes alternativement ; à 4 heures, après la classe : collation composée d’une tartine de beurre ou de confitures. Il décida que tout élève manquant une classe serait privé de secours pendant les deux jours suivants. Une classe manquée  pendant ces deux jours entraînerait deux nouveaux jours de privation et ainsi de suite.  Pour autant une absence pour cause de maladie constatée n’entraînait pas de privation. Concernant les secours aux vieillards, la listes des gens à secourir fut  remise a monsieur Marie Pierre, boulanger à Blainville qui devait remettre chaque semaine à domicile, à chaque indigent la quantité de pain indiquée. La graisse était distribuée aux vieillards par bons de 250 grammes, chaque samedi soir à la mairie. Tous les secours aux élèves indigents eurent lieu pendant 50 jours de classes consécutifs, ceux aux vieillards pendant dix semaines. Ces secours commencèrent à partir du 1er janvier 1905.         

Xavier BURES

Sources : Archives départementales du calvados 

1895 : Sainte Gerbold

Blainville-sur-Orne Sainte Gerbold et ses cloches… 

 

b.jpg 

En 1895, une souscription pour l’achat de deux cloches et la réparation du beffroi de l’église eut lieu. Monsieur Désiré  Palluel souscrivit pour 1 francs. La réparation de la  tour de l’église et du beffroi furent effectués en 1896 par Dominique Bures maçon à Hérouville Saint-Clair. Les matériaux utilisés se résument par de la chaux, du ciment, des  moellons et  de la pierre. L’année 1897 vit  la vente de la vieille cloche de l’église. Cette  cloche pesait 280 kilos. Une nouvelle cloche fondue par monsieur Adolphe Havard de Villedieu fut achetée. Cette dernière garantie pendant 5 ans, pesait 263 kilos. Il s’en suivit une cérémonie de bénédiction de la cloche en date du 5 octobre 1897. Le repas  eut lieu chez Lemonnier : aubergiste à Blainville.  Le 21 février 1907, le maire de Blainville exposa dans une délibération municipale que depuis plusieurs années les heures  du matin, du midi et du soir n’étaient plus sonnées dans la commune, que cela portait, un grand préjudice aux habitants, surtout ceux travaillant aux champs. Il en a conclu qu’il fallait  embaucher un sonneur. 

Les vitraux de l’église furent réparés par monsieur Mazuet peintre verrier à Bayeux en 1910.                       

                                                                                                                                                                                                                                           Xavier BURES

Sources :  Archives départementales du Calvados 

photo0088vignette.jpgphoto0086vignette.jpgb.jpgoo.jpg

Blainville sur Orne

 

 

Printemps à Blainvile sur Orne

p1010159.jpg

Diaporama Hiver blainvillais

  

Diaporama Hiver blainvillais dans Blainville sur Orne p1000329 

 

Blainville sur Orne
Album : Blainville sur Orne

69 images
Voir l'album

Blainville sur Orne
Album : Blainville sur Orne

8 images
Voir l'album

Blainville sur Orne
Album : Blainville sur Orne

5 images
Voir l'album

Blainville sur Orne : L’église

p1000341.jpg p1000339.jpg p1000335.jpg

p1000331.jpg p1000329.jpg p1000327.jpg

p1000313.jpg  p1000315.jpg

 

Blainville Parc – le canal de Caen la mer

p1000294.jpg p1000425.jpg p10004261.jpg

p1000423.jpg p1000305.jpg p1000301.jpg

p1000297.jpg 


123456

Xavier BURES

Xavier BURES

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

  • Album : Bénouville
    <b>Bénouville 2014-2020</b> <br />

Commentaires récents

    Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne

    BIJOU_CONTEMPORAIN_JEWELRY |
    Françoise Fourteau-Labarthe |
    Aidez les jeunes artistes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tableaux de Christian Maillot
    | louloutedu91
    | Julie C.