1924 : création du poste de gendarmerie à pied route de Caen à Ouistréham.

Par décision en date du 6 juillet 1923, le Minsitre de la Guerre a décidé la création d’un poste fixe de trois gendarmes à pied à Blainville.

La municipalité a par délibération en date du 12 août 1923 décidé de loger les gendarmes.

Le bail mettant à disposition le bâtiment qui allait faire office de gendarmerie fut signé le 1er octobre 1924 pour une durée de neuf ans, soit jusqu’au 30 septembre 1933.

Le loyer annuel est fixé à 3000 francs.

les signataires furent joseph Lepeltier, maire de Blainville pour la commune et Maurice Hélitas, préfet du département du Calvados accompagné de Charles Fafet, chef d’escadron, commandant de la compagnie de gendarmerie du Calvados Pour l’Etat.

Le dit bâtiment est composé d’un bâtiment principal contenant trois logements, une cave, trois greniers, une chambre de discipline pour un total de 19 pièces d’une part.

Un bâtiment contenant les dépendances (2chambres de sûreté, deux celliers, une buanderie, un garage pour bicyclette et 2 Water Closets) d’autre part.

gendarmerie.jpg

A cela on ajoute un bureau, une grande cour et un jardin.

Des travaux sont prévus avant le 1er janvier 1925, ceux-ci consiste à construire un bureau dans la cour, à aménager les dépendances en chambres de sûreté, ainsi que la buanderie, les celliers et le garage pour bicyclettes..

les réparations sur le bâtiment principal consiste à voir la toiture, à effectuer peintures et tapisserie, à aménager les combles du grenier et une chambre de discipline.

De plus, l’installation électrique sera réalisée, en outre l’électricité sera gratuite, de même que l’eau et l’installation des conduits et robinets nécessaires.

La grande cuisine était située à droite en face le canal.

Les murs du bâtiment sont à badigeonner de plâtre. Le sol des pièces est couvert de carrelage.

La façade du bâtiment est ravalée avec enduit et rustique tyrolien, les vieux enduits sont abattus et les pierres grattés.

Trois lucarnes sises au greniers sont à refaire en sapin rouge.

La couverture nécessite une dépose des tuiles, faiteaux de zinc pour une nouvelle couverture en tuile plate de Caen sur lattes en chêne.

Les travaux de réfection du bâti concerne notamment 10 lucarnes et 5 cheminées et l’installation de trois éviers en grès sur consoles scellés.

Démolition du puits.

Les travaux de menuiserie furent effectués par monsieur Olivier entrepreneur à Blainville, puis par Ménard concernant la maçonnerie, travaux de plomberie, installation électrique. 

L’ancienne gendarmerie vient d’être réhabilitée par le Pact’ARIM en 2010/2011.

Xavier BURES

Sources : Archives départementales du Calvados


Xavier BURES

Xavier BURES

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

  • Album : Bénouville
    <b>Bénouville 2014-2020</b> <br />

Commentaires récents

    Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne

    BIJOU_CONTEMPORAIN_JEWELRY |
    Françoise Fourteau-Labarthe |
    Aidez les jeunes artistes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tableaux de Christian Maillot
    | louloutedu91
    | Julie C.