• Accueil
  • > 1892 : Decauville, Tramway

Le tramway relie Caen à Ouistréham en passant à Blainville.

Article 32 : Le rétrocessionnaire devra se conformer à l’article 32 du cahier des charges et prendre sur ses fonds, les bagages et colis quelconques, en grande vitesse dont le poids n’excède pas 150 kg

La ligne de tramways Caen/Ouistréham est destinée au transport des voyageurs, bagages, messageries et marchandises grâce à la traction d’une locomotive à vapeur.

La ligne empruntera le quai de la Londe (départ de Caen), et la berge de gauche du canal maritime de Caen à la mer (entre Caen et Ouistréham-Port).

La largeur de la voie est de 60 cm. La largeur des locomotives et des caisses de véhicules, ainsi que leur chargement, ne dépassera pas 1,88 m, et la largeur du matériel roulant, y compris toutes saillies, notamment celle des marchepieds latéraux, restera inférieure à 2,18 m ; la hauteur du matériel roulant au-dessus des rails sera au plus de 2,80 m. Dans la partie à deux voies, la largeur de l’entre-voie, mesurée entre les bords extérieurs des rails sera de 1,95 m.

Deux courbes de raccordement existaient à Bénouville avec la ligne allant de Dives à Luc.

Les rails sont compris dans un empierrement de 20 cm d’épaisseur et 50 cm de chaque côté.

Les gares, stations et haltes, prévues : Caen, au pont de Blainville, au pont de Bénouville, à Ouistréham-Port. Pour le service des voyageurs sans bagages, des arrêts en pleine voie sont prévus : au pont de Calix et au pont de Colombelles.

Le nombre minimum de voyages est fixé à trois par jour pour la ligne entière. Les trains se composeront de 6 voitures au plus et leur longueur totale ne dépassera pas 60 mètres. La vitesse des trains en marche sera au plus de 20 km/h.

La durée de la concession prend effet le 5 septembre 1891 pour une durée de 50 ans. Travaux effectués par la société Decauville aîné (Paul). La société anonyme des chemins de fer du Calvados (ancienne société Caennaise des tramways) à la concession de la ligne Caen/Ouistréham.

Coût prévisionnel de la construction : 743 211,65 francs.

Coût prévisionnel du matériel comprenant les locomotives, les tenders, les voitures à voyageurs, les wagons de service, les wagons de marchandises les pièces de rechanges et accessoires divers, le mobilier des garres et stations, les pompes et grues hydrauliques et la télégraphie électrique : 433 129,72 francs.

19 mars 1894 demande de rétrocession des lignes de tramways de Luc Dives et de Caen à Ouistréham par la société des établissements Decauville Ainé, à la société Caennaise des tramways de tous leurs droits et obligations.

                                                                                                                                                                  

Xavier BURES

Sources : Archives déparementales du Calvados

En 1924 fut  construit un bâtiment à usage de gare pour les voyageurs et les marchandises des chemins de fer du Calvados. 


Xavier BURES

Xavier BURES

mai 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

  • Album : Bénouville
    <b>Bénouville 2014-2020</b> <br />

Commentaires récents

    Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

    BIJOU_CONTEMPORAIN_JEWELRY |
    Françoise Fourteau-Labarthe |
    Aidez les jeunes artistes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tableaux de Christian Maillot
    | louloutedu91
    | Julie C.