1874 Acquisition du terrain pour la construction de l’école et de la mairie auprès des dames de la charité de la Délivrande.

1874 le 11 décembre : La commune de Blainville, d’une population de 351 habitants entretient une école mixte. Cette école est installée dans un local ancien, exigu et insalubre, qui n’est susceptible d’aucune appropriation convenable. Pour remédier à cette situation, l’on se propose de faire ériger une construction nouvelle. Le projet avait déjà été soumis au conseil départemental dans sa séance du 14 août  ;  il avait été rejeté parce que le plan ne satisfaisait pas aux justes exigences d’une bonne installation. Dans le nouveau plan remis par monsieur Viray, architecte à Caen, il a été tenu compte des observations qui avaient été faites.

L’emplacement d’une contenance approximative de dix ares occupe une position centrale, près de l’église, il est bien situé à tous les points de vue  et éloigné de tous voisinage dangereux pour les mœurs ou la salubrité. Le bâtiment projeté se composera de  deux classes, l’une pour les garçons, l’autre pour les filles. Elles auront les dimensions suivantes : longueur de 8 mêtres, largeur de 6.65 mètres, soit 53.20 mètres², hauteur de 4 mètres, soit une surface totale de 212.800 mètres cubes.

L’espace sera suffisant pour un nombre total de 52 élèves, à raison de 15 % du chiffre de la population totale de la commune.

Ces classes séparées par une cloison, avec des entrées distinctes, convenablement éclairées et aérées au moyen de deux fenêtres et de deux portes vitrées seraient peut être plus avantageusement disposées si, comme l’indique monsieur l’inspecteur primaire dans son rapport en date du 10 courant, on plaçait l’estrade au point C et la cloison séparatrice dans la direction CD. Les deux cours seront séparées, les lieux d’aisance ainsi que les urinoirs paraissent bien placés et facile à surveiller de la classe, de la cuisine et de la salle à manger de l’instituteur.

L’ouvroir situé au 1er étage, au-dessus de la classe occupera une belle pièce éclairée au moyen de trois fenêtres.

Le logement de l’instituteur se composera au RDC, d’une cuisine et d’une salle à manger, au 1er étage de deux chambres à feu et d’une petite chambre froide. Toutes ces pièces paraissent suffisantes, elles seront totalement distinctes de la mairie qui se trouve au RDC, ainsi que du logement de la maîtresse d’ouvroir situé au 1er étage et comprenant une cuisine et une chambre à coucher auxquelles on accèdera par un escalier particulier.

Enfin, l’instituteur aura à sa disposition deux petites caves et un jardin.

Terrain abandonnée par les soeurs de la Délivrande « la luzerne » faisant face à la ferme de monsieur Rozier, à partir de la ferme de monsieur Marion jusqu’à l’angle de la demi-lune formant l’entrée de la dite pièce de la luzerne.

Xavier BURES

Archives Départementales du Calvados 


Xavier BURES

Xavier BURES

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

  • Album : Bénouville
    <b>Bénouville 2014-2020</b> <br />

Commentaires récents

    Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

    BIJOU_CONTEMPORAIN_JEWELRY |
    Françoise Fourteau-Labarthe |
    Aidez les jeunes artistes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tableaux de Christian Maillot
    | louloutedu91
    | Julie C.