• Accueil
  • > 1815 : Affaire Beuron / Tillard

1815 27 septembre Affaire Tillard Louis contre le maire de Blainville Beuron 

Le maire souhaite un alignement le long du chemin vicinal, pour formaliser la voirie au carrefour des routes de Caen, de Biéville et de la grande rue. Le préfet diffèrera l’alignement du chemin actant le droit de propriété du sieur Tillard. Le sieur Tillard a acquis l’ancien presbytère par adjudication du 12 germinal An 5.

« La propriété que possède aujourd’hui le dit Tillard était celle de la commune qui servait de presbytère au curé de la paroisse. Cette propriété fut vendue et acquise par le sieur Tillard pendant les troubles révolutionnaires et quoi qu’elle vaille bien 10 000 francs, elle ne lui coûta pas 600 francs en numéraire.

Il y a environ 30 ans (1787), le curé voulant agrandir la cour et le jardin du presbytère, fit rétrécir de plus d’un tiers la marre commune pour repousser le chemin et fit construire un mur à partir de la ligne « E » (voir plan réalisé par M.Beaujour, instituteur) à aller à la ligne « D » marqué sur le plan qu’a fait faire le maire du local, en sorte qu’il s’empara par ce moyen de la moitié de la place publique et que le chemin  fut réduit (sur une place publique) à 16 pieds de large dans une partie, ce qui le rend impraticable dans le mauvais temps et gêne considérablement la tournée des voitures.

Le prédécesseur du sieur Tillard demanda pour cet effet un alignement au bureau des finances (qui les donnait alors) ; un commissaire se transporta  sur les lieux et d’après les prétention du curé, l’alignement fut refusé ; mais le curé sachant bien que les paroissiens n’oserait aller le dénoncer n’en fit pas moins faire son mur. (voir document photographique)

Le sieur Tillard sentant bien que cette usurpation ne pourrait être toujours tolérée à fait construire sans demander sans demander d’alignement un corps de bâtiment dans la partie où le chemin est le plus étroit et n’a que 16 pieds de large, et c’est après cela qu’il vient en demandait un pour la partie qui y fait suite ;

Le maire de la commune de Blainville pense donc que ce terrain enlevé par cette usurpation à la voie publique doit lui être rendu et arrête que le sieur Tillard tant pour la construction pour laquelle il demande un alignement que pour celle qu’il vient de terminer sans avoir demandé ni obtenu….de rendre la place et voie publique son ancienne largeur et qu’il sera tenu pour toute construction, de partir du point « C » marqué sur le plan à aller  rendre au point « B » en suivant la ligne droite marquée en rouge, de manière que le chemin, n’aura encore dans la partie « C » que 18 pieds, ce qui rétablira le chemin et la place de son ancienne largeur. Le dit Tillard trouvera encore avantage puisqu’il gardera encore une surface de 30 mètres superficiels de terrain qui appartenait à la voie publique ; d’ailleurs le sieur Tillard ne serait pas encore bien fondé à s’en plaindre puisqu’il a eu pour environ 600 francs en numéraire une propriété qui vaut bien 10 000 francs. »

Une grande marre communale jouxtait le mur d’enceinte de l’église en 1815. On demande la reconstruction du mur du sieur Tillard Louis afin d’élargir la voie publique dont le village a été spolié par le curé en 1785. L’ancien presbytère a été acquis par le sieur Tillard à la commune de Blainville après la révolution. Le sieur Tillard a fait construire un bâtiment sur le vieux fondement le long du chemin vers 1810. Ce bâtiment se trouvait à environ 16 pieds de la mare communale. Selon Tillard le problème provient des habitants qui ont voulu que la mare soit close de murs.

Xavier BURES


Xavier BURES

Xavier BURES

avril 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

  • Album : Bénouville
    <b>Bénouville 2014-2020</b> <br />

Commentaires récents

    Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

    BIJOU_CONTEMPORAIN_JEWELRY |
    Françoise Fourteau-Labarthe |
    Aidez les jeunes artistes |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tableaux de Christian Maillot
    | louloutedu91
    | Julie C.